La discipline demande une aisance technique combiné à un touché de neige afin de prendre un maximum de vitesse.

Le Super G, un seul essai

Le Super-G est considéré, avec la descente comme une épreuve de vitesse. Les portes sont les mêmes qu’en géant mais il y a plus d’écart entres elles, la vitesse est ainsi plus rapide et dépasse souvent les 100 km/h. C’est un compromis entre la descente et le géant et ce qui fait sa difficulté technique.

Une prise de risques maximale

Contrairement à la descente où les compétiteurs font un entrainement avant la course officielle, le super-G n’offre pas cette possibilité et il n’y a qu’une seule manche. 

La discipline demande ainsi une aisance technique combiné avec un touché de neige qui permet de laisser aller les skis et prendre un maximum de vitesse. Les skieurs se rapprochent le plus possible de la limite pour réaliser les performances les plus rapides. 

Les
pistes

Pistes dames CM2023

Les autres
disciplines